Article

« Bill » de Richard Bracewell: Shakespeare en quête de gloire

Le 2ème Festival d'Annaba du film méditerranéen a, en partenariat avec le British council, projeté, lundi après-midi en hors compétition, « Bill », la dernière fiction du britannique Richard Bracewell. Le film évoque « le voyage » en quête de gloire de Williams Shakespeare de Stratford-Upon-Avon à Londres.

Bill (Mathew Baynton) est un joueur de Luth dans la compagne anglaise. Nourrissant le rêve de devenir homme de théâtre, il part à Londres au grand dam de sa femme et sans avoir peur de la peste qui ravage la ville. Le roi d'Espagne Phillipe II complote avec des catholiques pour envahir l'Angleterre protestante. Au même moment,  un homme riche  anglais au nom de Earl Croydon promet, sous l'effet de l'alcool, à la reine d’Angleterre Elisabeth I d’écrire la meilleure pièce de théâtre en son honneur.

La conspiration entre Croydon, les catholiques et le roi d'Espagne emmène Bill Shakespeare et son épouse Anne dans des aventures rocambolesques. La scène a eu lieu, les masque tombent et le génie de Bill Shakespeare donne naissance à William, un homme de théâtre que l'humanité s'en souviendra jusqu’à l’éternité. Le scénario bien ficelé ne laisse aucun passage à vide et plonge le spectateur dans l'histoire. L'oeuvre est gorgée d'humour et de scènes burlesques, servie par une parfaite maîtrise technique et esthétique.

Rencontré à l'issue du spectacle, le réalisateur Richard Bracewell a déclaré avoir effectué beaucoup de recherches et consulté  des académiciens pour mettre la lumière sur une partie de la vie de Williams Shakespeare avant sa notoriété. « Il faut s'approprier Shakespeare et garder en mémoire son passage qui marqué la culture universelle.Il s'agit d'une personne humble, populaire et humaniste », a-t-il noté.  Le cinéaste a indiqué que l'humour demande beaucoup de sérieux et de précision pour gagner le cœur de toutes les tranches de spectateurs dont les enfants et les familles.