Article

"The Idol" de Hany Abou Assad: La voix d'or de Ghaza

« The Idol » est le deuxième film à représenter la Palestine dans la compétition du 2ème festival d'Annaba du film méditerranéen qui s'achève ce soir. Le long métrage de Hany Abu Asad a été projeté mardi soir au Théâtre régional Azzeddine Medjoubi. La fiction défend les couleurs palestiniennes aux Oscars du meilleur film étranger cette année.

The Idol se veut une biographie de la nouvelle star de la chanson arabe contemporaine, Mohammed Assaf de Ghaza. Depuis son jeune âge,  Mohamed adore chanter. Il monte un petit groupe musical avec sa soeur Nour et ses deux autres copains.

La belle voix de Mohamed fait sa réputation dans le quartier puis dans toute la ville. Il chante dans les fêtes de mariage et dans les réceptions. Adolescent, Mohamed, qui a promis à sa soeur, décédée, de changer le monde, rêve de participer à la grande émission de concours de voix  the Arab Idol que diffuse, à partir de Beyrouth, la chaîne MBC. 

Mohamed fait tout pour faire le voyage au Caire pour les sélections arabes. Il doit d'abord avoir un visa égyptien puis essayer de passer la frontière gardée par les pafistes de Hamas.  A l’aide d’un faux visa, il parvient à passer la frontière au cours d'un périple périlleux pour arriver enfin au Cairo Opera où se déroulent les auditions...Mais, Mohamed n'a pas de ticket bleu ! Que faire?  Hany Abu Asad filme toute l'émotion provoquée par la participation de Mohamed Assaf à The Arab Idol et ses prouesses vocales et artistiques suivies et applaudies par des millions de téléspectateurs dans le monde arabe.

Mohamed Assaf, qui suscite l'intérêt des médias internationaux, devient une star nationale en territoires palestiniens. Le film est enrichi par des images d'archives sur les scène de liesse à Ramallah, Ghaza et El Khalil.  Mohammed Assaf  portera le nom de la Palestine en chantant, à voix haute,  l’amour de la patrie.