Article

Les stagiaires souhaitent la continuité de la formation

Fruit de la coopération algéro-tunisienne, les ateliers de formation du 2ème festival d'Annaba du film méditerranéen ont accompli leur mission d'encadrement de jeunes amateurs créatifs et passionnés.

Lors d'une réception conviviale à la cinémathèque d'Annaba où des attestations ont été offerts aux participants, les bénéficiaires de la  formation ont qualifié de bénéfique le stage.  Ils ont souhaité  la continuité de cet initiative.

«C'était fatiguant, mais nous avons appris beaucoup de choses avec nos amis tunisiens», a confié Manel Mirad, formée dans l'atelier image.  Le directeur du festival international du cinéma amateur de Klébia, Ayman Jlili s'est dit  émerveillé par  l'engouement des jeunes cinéastes amateurs d'Annaba.

« je suis content d'avoir contribué à incruster la culture de l'image à ces jeunes et à leur faire comprendre son importance dans l'approche artistique au cinéma. En sus du son, montage et scénario, nous avons travaillé sur la façon de travailler et de maîtriser l'image. Les jeunes ont créé leur image et ils vont s'exprimer avec partout dans le monde », a-t-il déclaré Les stagiaires ont appelé à la tenue de ces ateliers aux prochaines éditions du festival afin de réconcilier Annaba avec le septième art à partir de la base.