Le jury du 3ème FAFM

Le jury

Fictions

Jacques Fieschi

Président

On doit à Jacques Fieschi, natif d’Oran, en tant que scénariste, de nombreux films, tels qu'Un beau dimanche de Nicole Garcia, Yves Saint Laurent de Jalil Lespert ou encore plus récemment Mal de pierres de Nicole Garcia. En tant qu'acteur, il a joué dans À nos amours de Maurice Pialat, ou encore Un cœur en hiver de Claude Sautet et tout récemment L’Appariation de Xavier Gian - noli. Il réalise La Californie en 2006. « Ecrire un scénario, dit-il, c'est un travail difficile de création, pas un travail d'appoint. Il faut accepter les étapes de ce grand art impur, parfois chaotique, qu'est le cinéma. Le plus important, c'est que le scénario soit plus qu'un scénario, si j'ose dire. On n'écrit pas un livret ni une pièce de théâtre, on écrit un mouvement de cinéma. Longtemps, dans ses différentes versions, le scénario est le film. Un film que je rêve. ».

Djilali BESKRI

Ingénieur d’état en mécanique industrielle, de formation de base, il est écrivain, auteur de BD, réalisateur et producteur. Au milieu des années 90, il plonge dans l’informatique et l’image de synthèse, il réalise la simulation de « L’inondation de la ville de Fouka », un travail d’une technologie ardue et complexe, à partir duquel, il réalise un film qui deviendra une référence sur les préventions et le traitement des luttes contre les inondations. Réalisateur de films scientifiques et documentaires, auteur de bande dessinée, il publie respectivement « Châtie-là » en 1986 et « Mimoun l’Escargot » en 1991 à Alger Républicain En 2004, il publie son premier roman « Le 8e voyage de Sindbad ». Djilali Beskri dirige une société de production “Dynamic Art Vision“, où il produit une série en films d’animation sur les contes africains, dont «Tales of Africa», sélectionné et distingué plusieurs fois dans de nombreux festivals internationaux
 

Sonia Chamkhi

Maitresse de conférences à l’ESAC, docteur en cinéma, audiovisuel, et télévision (Paris-Panthéon-Sorbonne), diplômée en Design image, réalisation Vidéo et écriture du scénario, Sonia Chamkhi est cinéaste, écrivaine et chercheur. Récipiendaire du grand prix (Awards) de la 52ème édition du Festival International de Femmes de Florence (PERSONA) pour son documentaire Militantes en 2015 et du Trophée du Meilleur long métrage de fiction, catégorie Internationale du FESTICAB pour Aziz Rouhou / Nar - cisse en 2016. Sonia Chamkhi est également écrivaine, auteure de quatre ouvrages qui ont obtenu de nombreux prix littéraires nationaux et continentaux dont le Prix du CREDIF de la recherche scientifique en 2003, le Prix Zoubeïda B’Chir de la création féminine en 2008, le Prix Comar du Premier Roman en 2009 et la Mention d'honneur du prix NOMA de l'édition africaine en 2009.

Alejandro Izquierdo

Après une carrière dans l’industrie pétrolière au Venezuela, en 2005 démarre son parcours dans le monde cinématographique comme Directeur de distribution de films chez Cines Unidos. En 2007, il crée La Cámara Azul, société de distribution et production. Membre de l’Académie des Lumières (France) depuis 2015, il collabore en tant que chroniqueur de ciné - ma avec différents medias vénézuéliens. Il a enseigné Histoire du cinéma, Cinéma latino-américain et Le business cinématographique à la Escuela Nacional de Cine (Caracas, Venezuela). A l’heure actuelle, il est chargé de cours à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, où il enseigne le Cinéma latino-américain.

Moshira Farouk

Avec une expérience longue de dix ans dans les relations publiques, l'édition électronique et le multimédia, Moshira Farouk est responsable de la distribution culturelle et théâtrale de MAD Solutions, représentant l'entreprise dans plusieurs festivals de films arabes: Dubai International Film Festival, Festival international du film du Caire et Festival de Carthage (JCC). Elle a égale - ment participé à plusieurs séminaires, ateliers et tables rondes sur la distribution de films. Moshira est titulaire d'un B.A. en journalisme de l'Université de Helwan. Tout au long de sa carrière, elle travaille comme éditeur dans plusieurs magazines et publications du cinéma et de la té - lévision, notamment Good News Cinema, Good News TV et Satellite et Shereet website, en plus de plusieurs shows télévisés.

 

Documentaires

Jean-Jacques Andrien

Président

Après avoir étudié le cinéma à l'INSAS de Bruxelles, Jean-Jacques Andrien tourne plusieurs courts-métrages dont certains ont été présentés à Cannes. Son premier long-métrage de fiction «Le fils d'Amr est mort ! » remporte le Grand Prix à Locarno en 1975. Son deuxième long métrage de fiction « Le grand paysage d'Alexis Droeven » (1981), film poétique et dramatique avec Nicole Garcia et Jerzy Radziwilowicz (L'Homme de marbre), met en scène un jeune agriculteur qui s'interroge sur son avenir. Il reviendra sur ce sujet près de trente ans plus

tard avec son documentaire « Il a plu sur le grand paysage » (2012) après avoir réalisé « Mémoires » en 1984 et « Australia » avec Fanny Ardant et Jeremy Irons en 1988. Il a depuis longtemps le projet de revenir en Australie pour tourner « Le Silence d'Alexandre » parmi les Aborigènes du désert du Tanami.

L'art du cinéma de Jean-Jacques Andrien implique une immersion longue, préalable à la réalisation de chaque film, dans les lieux même où il souhaite tourner.

Jean-Jacques Andrien est également le producteur de tous ses films ainsi que de ceux de Yasmine Kassari dont « L'Enfant endormi » (Venise 2004). Il a coproduit « Genesis » de Mrinal Sen (Cannes 1986) ainsi que le premier film de Lucas Belvaux « Parfois trop d'amour ». Il est à la base de la création de plusieurs associations professionnelles de Belgique telles que l'ARPF, l'ARRF... Il a enseigné jusqu'en 2009 à l'INSAS, à l'université libre de Bruxelles, à l'Université Charles de Gaulle Lille 3 ...

 

Chergui Kharroubi


Chergui Kharroubi was born in Algeria. After studying sociology at the University of Algiers, he studied filmmaking (IAD) in Brussels. He is the author, for the RTBF, of many reports around the world. He specializes in reporting on the Arab world. To do so, he has frequently crisscrossed Palestine, Iraq, Jordan, Egypt, Lebanon, Qatar, Tunisia, Morocco, Algeria, Mauritania etc. He is the author of a docufiction on Ibn Khaldoun (awarded many prizes). He lives in Brussels and is currently working for the show "Question à la Une" (RTBF).

Chergui Kharroubi est né en Algérie. Après un cursus de sociologie à l’université d’Alger, il fait des études de cinéaste (IAD) à Bruxelles. Il est l’auteur, pour la RTBF, de nombreux reportages à travers le monde. Il est spécialisé en reportage sur le monde arabe et pour ce faire a fréquemment sillonné la Palestine, l’Irak, la Jordanie, l’Egypte, le Liban, le Qatar, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie… Il est l’auteur d’un docufiction sur Ibn Khaldoun (récompensé de nombreux prix).Il vit à Bruxelles et travaille actuellement pour l'émission "Question à la Une" (RTBF).

Badra Hafiane

Actuellement rédactrice en chef Images à « Interface Media » Responsable du Medialab «Tokamak» Badra Hafiane, journaliste, reporter et réalisatrice, a d’abord écrit pour plusieurs rédactions de la presse algérienne avant de s'envoler pour Bruxelles, poursuivre des études en Politiques et en journalisme européen.

C’est là qu’elle se familiarise avec l’image et entame un nouveau virage dans sa carrière, pour rentrer en Algérie et travailler en tant que journaliste réalisatrice images, au sein de l’Agence de Presse Algérienne (APS)

Elle a réalisé des reportages, des documentaires, des sujets pour les magazines avec une préférence particulière pour les sujets en relation avec le patrimoine et l’histoire de l’Algérie.

Elle a obtenu, en 2016, le premier prix du meilleur court métrage avec «Hier, je reviendrai» aux JCA, et est actuellement en cours de production d’un documentaire sur les Touaregs. Un docu-fiction est également en cours d'écriture

Fabien Dao

Son désir de cinéma, Fabien Dao l’a hérité de son père Mustapha, qui a réalisé des courts métrages au Burkina Faso dans les années 1980. Cinéphile, il a intégré la Femis dans la section son, puis il a découvert la réalisation. Il a été ingénieur son sur plusieurs courts. Aujourd’hui, il développe des projets de films avec d’anciens camarades d’école, comme Yannick Beauquis, qui a créé sa société de production, Don Quichotte Films, ainsi qu’avec Ange-Régis Hounkpatin, réalisateur et scénariste. Il a réalisé « Le caïman de Boromo » travail de fin d'étude de la Fémis en 2014, puis en 2017 « Il pleut sur Ouaga ».

C’est dans le genre de la comédie que s’ancrent les films de Fabien Dao, côtoyant même le burlesque. C’était la volonté du réalisateur qui revendique son choix de montrer l’Afrique sous un nouveau jour : « Il y a beaucoup d’humour en Afrique, c’est important de décrire les sociétés par le cinéma. ».