Le cinéma a l'âme méditerranéenne

Le cinéma a l'âme méditerranéenne

Encore une fois, Annaba s’apprête à abriter la 3e édition du festival d’Annaba du film méditerranéen organisé sous le haut patronage de son excellence le président de la république, monsieur "Abdelaziz Bouteflika", qui accorde un intérêt particulier à la culture nationale dont celle qui met en évidence l’authenticité de la création algérienne. Le Cinéma avec ce qu’il provoque du plaisir et d’intérêt, reste un refuge magique pour toutes les catégories d’âge, sans oublier de mentionner que ce festival international engendre une réelle activité culturel, touristique et économique pour notre ville méditerranéenne avec excellence et un point de rencontre de Cinéastes et hommes de médias.

Le festival est devenu un rendez-vous culturel important, attendu par les citoyens de la wilaya et les amoureux du 7e art. Ce qui lui a permis d’acquérir un large public. Annaba est devenu, ainsi l’une des plus importantes cités cinématographique qui attirent les férus du 7e art durant une semaine.

Le festival est considéré comme l’une des activités les plus importantes dans le quotidien de "Bûna" qui reste gravé dans le mémoire de son public avide de s’impliquer avec cette ambiance exceptionnelle crée. Par des objectifs créateurs et des images de haute facture. L’Etat algérien a donné naissance à une industrie cinématographique nationale avec une identité locale et humaniste à travers la production de centaines de films et cela depuis l’indépendance jusqu'à nos jours.

Sans aucun doute, l’accueil par la ville d’Annaba de cet important évènement culturel international est une marque de considération à tous les cinéastes algériens et méditerranéens ainsi qu’à l’ensemble des invités venus de déférentes régions du monde. Et cela au service de la création et afin de consolider des valeurs de l’amour, de la communication et de la paix.

Mohamed Salamani, Wali d’Annaba