Actualités

Le Commissariat du Festival d’Annaba du Film Méditerranéen (FAFM), vous convie à une rencontre bilan de la 2ème édition du FAFM, au cours de laquelle seront également énoncées les grandes lignes du 3e rendez-vous méditerranéen du cinéma à Annaba.
Dimanche 23 Octobre 2016
à 10h. 30à la...

La deuxième édition du festival d'Annaba du  film méditerranéen a pris fin mercredi soir dans une ambiance digne des grands événements cinématographiques au Théâtre régional Azzeddine Medjoubi.

La cérémonie de clôture a été marquée par la présence du ministre de la Culture Azzeddine...

Le 2ème Festival international du film méditerranéen s’est clôturée en grande pompe lors d’une cérémonie par de nombreux hommage à différentes personnalités du 7art d’ici et d’ailleurs.

A Ahmed Bedjaoui d’abord. Mister cinéma et universitaire, il a reçu le trophée des...

Fruit de la coopération algéro-tunisienne, les ateliers de formation du 2ème festival d'Annaba du film méditerranéen ont accompli leur mission d'encadrement de jeunes amateurs créatifs et passionnés.

Lors d'une réception conviviale à la cinémathèque d'Annaba où des attestations ont été...

André Ceuterick, président du jury long-métrages:

Comment vous avez trouver le niveau des films projetés  durant le festival ?

Le niveau des films était à la hauteur dans ce festival mais il y avait des inégalités.  Quand on voit cinq très bons films...

755
727
730
729
728
12 octobre 2016

La dernière projection du 2e festival d'Annaba du cinéma méditerranéen a été pour « Maintenant ils peuvent venir » de l'algérien Salem Brahimi, mardi soir, en présence de l’équipe du film.

Le nombreux public se souviendra de la présence du grand cinéaste franco-grec Costa Gavras sur les planches du théâtre régional Azzedine Medjoubi d'Annaba. Said Ould Khelifa, commissaire du festival, a rappelé que Costa Gavras a donné à l'Algérie son premier Oscar du meilleur film étranger (1969) avec le long métrage « Z», co-produit avec la France.

12 octobre 2016

« La mélodie de la morphine » du cinéaste marocain Hicham Amal, en compétition  dans la catégorie long-métrages du 2ème  festival d'Annaba du film méditerranéen,relate l'histoire de Saïd Ettayer (Hicham Bahloul), un violoniste virtuose qui perd la mémoire suite à un accident de la route.

Il puise son inspiration de son vécu et de l'amour de Nawal qui décide de le quitter pour poursuive ses projets artistiques ailleurs. Il plonge dans la mélancolie et trouve refuge dans le monde illusoire à travers les psychotropes.

12 octobre 2016

« The Idol » est le deuxième film à représenter la Palestine dans la compétition du 2ème festival d'Annaba du film méditerranéen qui s'achève ce soir. Le long métrage de Hany Abu Asad a été projeté mardi soir au Théâtre régional Azzeddine Medjoubi. La fiction défend les couleurs palestiniennes aux Oscars du meilleur film étranger cette année.

The Idol se veut une biographie de la nouvelle star de la chanson arabe contemporaine, Mohammed Assaf de Ghaza. Depuis son jeune âge,  Mohamed adore chanter. Il monte un petit groupe musical avec sa soeur Nour et ses deux autres copains.

11 octobre 2016

Le cinéma italien de ces dernières années ne finit pas d'étonner par son propos, son écriture, ses thématiques et son esthétique visuelle. « Dustur » de Marco Santarelli est un bel exemple de cette tendance artistique.

Un moine catholique et un religieux musulman animent un atelier expérimental sur la constitution italienne dans une prison de Bologne. Une comparaison est faite avec les constitutions de certains pays arabes comme le Maroc, la Tunisie et l'Egypte.

11 octobre 2016

Modérateur du débat qui a suivi  la projection de « Bill », qu'en pensez vous du film britannique de Richard Bracewell ?

11 octobre 2016

Le cinéma iranien, invité d'honneur du  festival d'Annaba du film Méditerranéen,  a encore fait sensation lundi soir, à la cinémathèque  à travers le documentair « No land's song » d'Ayat Najafi. Instructif et émouvant, le film  aborde l'interdiction pour les femmes iraniennes, depuis la révolution islamique de 1979, de chanter en public.

11 octobre 2016

«La fille de l’usine » a été projeté  lundi soir au Théâtre régional Azzedine Medjoubi, en hors compétition, en hommage au cinéaste égyptien Mohamed Khan. Le film  touche à la thématique du statut de la femme. Hiyam, 21 ans,  est ouvrière dans une usine de textile. Romantique, elle rêve de se marier. Eprise d’amour pour l'ingénieur Salah, contrôleur de l'usine, elle échoue à nouer une relation avec lui. Trop de clivages sociaux et de malentendus vont transformer son rêve en cauchemar.

11 octobre 2016

Le 2ème Festival d'Annaba du film méditerranéen a, en partenariat avec le British council, projeté, lundi après-midi en hors compétition, « Bill », la dernière fiction du britannique Richard Bracewell. Le film évoque « le voyage » en quête de gloire de Williams Shakespeare de Stratford-Upon-Avon à Londres.

11 octobre 2016

Un mot sur votre présence ici au Festival d'Annaba ?

10 octobre 2016

Le 2ème Festival d'Annaba du film méditerranéen présente, en partenariat avec le British Council, à la cinémathèque, ce lundi 10 octobre à partir de 14 h, «Shakspeare de la scène à l'écran ». Deux films seront projetés : « Bill » de Richard Bracewell et « Much ado about nothing » de Kenneth Branagh.

10 octobre 2016

Les ateliers de formation du 2ème Festival d'Annaba du film méditerranéen se poursuivent à la bibliothèque de la ville. Organisés en collaboration avec le Festival international du film amateur du Klébia(Tunisie), une cinquantaine de stagiaires bénéficient chaque jour d'une formation intensive assurée par des spécialistes tunisiens et algériens.

10 octobre 2016

Annaba accueille au Festival du film méditerranéen des courts métrages de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs (FTCA). Une dizaine de courts métrages, entre fiction, documentaire et films d’animation, ont été projetés dimanche à la cinémathèque.

Les cinéastes présents ont évoqué le travail remarquable de la FTCA dans la démocratisation du cinéma en Tunisie. Merouane Meddeb a rendu un vibrant hommage à son frère, Adnan Meddeb, en projetant des images d'un film tourné lors des émeutes de janvier-fevrier 2011.

10 octobre 2016

La Syrie est entrée en compétition officielle dans la catégorie longs métrages avec « Syrians » de Bassil El Khatib. Un drame poignant qui aborde la crise politique et humanitaire en Syrie qui perdure depuis 2011.

10 octobre 2016

« Hebta, la dernière conférence » de l'egyptien Hadi El Bagoury, projeté dimanche soir au Théâtre régional Azzeddine Medjoubi, en compétition officielle du festival,  a ému l’assistance jusqu’aux larmes.  Shukri Mokhtar est un renommé psychologue qui la force de persuasion et la capacité de répondre aux simples questions. Il décide de donner une dernière conférence à l'université sur la question: comment aimer ?

10 octobre 2016

L'atmosphère grisâtre du film n'a pas caché les histoires d'amour dans « Syrians »

L'amour est le sel de la vie. On ne peut pas imaginer la vie sans amour et sans tendresse. Il s'agit d'un sentiment existentiel qui fait le lien entre les différentes composantes du film. Bien entendu, je ne dois pas mentir ou trahir le spectateur en lui dessinant l’irréel, mais l'amour donne de l'espoir dans les situations les plus critiques, les plus graves.

Pages